mercredi 22 octobre 2014

Ebauche, Moulin bleu !23)



  Il rend visite de temps à autres à l’américain, surtout le jour du marché à Lannemezan par exemple ou d’une virée sur Tarbes, Bagnères de Bigore ou un dimanche d’hiver en montagne, une partie de ski qu’il font ensemble, cela change un peu les idées…mais la vie à la campagne offre peu de temps libre. Le mercredi il passe voir ou prendre Jim pour le marché, cela évite au jeune homme de partir avec son père quand il n’y a pas de bétail à vendre… Le Mardi au marché des porcelets et cochons de Trie S/Baïse là il l’accompagne, il y a toujours une fournée à vendre, parfois ils rentrent bredouille, qu’à cela ne tienne la semaine d’après ou le mercredi ils vont les vendre, l’inquiétude c’est le poids moyen, la transaction est bonne entre 25/35kilogrammes par tête pas plus après le vente est plus difficile. Le marché est plus ou moins chaotique, là aujourd’hui au 21ème siècle il n’existe plus, seul la fête du cochon à la mi-Août rappel qu’un temps ici errait le plus important marché de France du porcelet… les camions venaient de toute l’Europe, Hollande, Italie, Espagne etc…sans compter ceux de la haute Loire ou de la Vendée, tout cela est du domaine des souvenirs…
Henri aussi venait le voir, lui «était moins loin, Tajan sur les contre forts du plateau de Lannemezan.. Il arrivait qu’un autre compère s’y joigne pour une soirée belotte, et discuter de la vie du canton, du marché, ses fluctuations, déjà les Italiens venaient moins fréquemment à Trie… un mauvais signe ou une passade, va savoir, l’avenir nous le dira.

  Le père de Jim avait acheté un tracteur, c’était le jouet qu’il fallait bien tenir, il allait remplacer les vaches pour les travaux des champs, il s’essayait aux labour et trouvait le travail un peu moins pénible, c’est vrai que rester une après midi derrière la charrue tirée par une ou deux pairs de vaches valait bien une course au marathon. Là il est assis sur un siège rembourré, certes encore au vent, les cabines arriverons plus tard… ou rendent l’achat de la machine un trop onéreux. Jim aimerait bien piloter l’engin, cela viendra fiston, pour les foins si tu n’es pas à l’estive !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire